Accueil
Présentation de l'espèce
Description générale
Reproduction
Réserve naturelle de Scandola
Essaimage
Essaimage en Méditerranée
Essaimage en Corse
Galerie photos
 
Le Balbuzard Pêcheur est classé “espèce protégée” depuis Juillet 1976 et si aujourd’hui l’espèce n’est plus considérée comme menacée, sa survie reste fragile en raison de l’accroissement de la fréquentation et de l’activité humaine dans les zones de prédilection de l’oiseau.

En Corse, en 1974, il restait seulement quatre couples. Aujourd’hui on en compte une vingtaine.

C’est le seul rapace diurne qui pêche des poissons en plongeant sous la surface de l’eau.
Il plonge d’une altitude pouvant varier de 5 à 40 m et il touche l’eau à la vitesse de 30 à 70 km/h, le temps d’immersion est d’une seconde. Pour ne pas trop s’immerger, il possède des tarses longs et solides. Pour saisir ses proies visqueuses, ses doigts ont des aspérités et des griffes longues et acérées. Comme les rapaces nocturnes, le doigt extérieur de chaque patte s’articule.
Son plumage, brun dessus, blanc dessous, est bien huilé grâce à des glandes uropygiennes développées, des valves nasales qui empêchent l’eau de rentrer quand il plonge et un masque autour des yeux destiné à atténuer les effets aveuglants des reflets de l’eau.

De taille moyenne, sa silhouette en vol rappelle celle d’un goéland. Les femelles plus grandes que les mâles ont des ailes plus développées.

Il se nourrit exclusivement de poissons et vit sur les zones humides et les côtes maritimes. Il construit son nid sur des promontoires (pinacles rocheux).
S’il vit près de la mer ce n’est pourtant pas un oiseau marin. Le Balbuzard est plutôt sociable. Cela lui permet de nicher malgré parfois des densités importantes.


Lire la suite...